Le CHAL mobilisé pour la campagne « Novembre sans tabac »

Le Comité Local de Prévention du Tabagisme (CLPT) et l’Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie (ELSA) du CHAL se sont mobilisés pour la 4ème année consécutive pour promouvoir un environnement sans tabac et accompagner les fumeurs dans leur démarche d’arrêt.

Le CLPT et l’ ELSA ont proposé, dans le cadre de stands d’information et de sensibilisation, un temps d’échange et de discussion :
« On voit s’arrêter différents types de personnes : celles qui s’arrêtent pour prendre de la documentation ou des conseils pour un proche, celles qui témoignent de leur arrêt et des bénéfices qu’elles en tirent ou, au contraire, des échecs et  multiples tentatives pour arrêter ».
« L’important c’est d’accompagner le patient là où il veut aller, de lui donner des « outils »  et surtout d’encourager tous ses efforts » .

En tabacologie, la rechute n’est pas un échec, mais un succès différé.

De plus en plus de gens disent avoir arrêté grâce au Mois sans Tabac et on le sait maintenant « 30 jours sans cigarettes c’est cinq fois plus de chance d’arrêter »

 

Trois temps forts ont été organisés pour sensibiliser des publics différents

– les patients et visiteurs du CHAL : les 5 et 26 novembre de 10h à 16h dans le Hall d’accueil du CHAL
– les élèves et étudiants de l’IFSI-IFAS d’Annemasse : le 19 novembre à l’IFSI-IFAS d’Annemasse
– les professionnels du CHAL : au moyen d’un concours sous forme de quiz sur les idées reçues sur le tabac.

A l’occasion de la journée du 5 novembre, l’association gaillardine « Alcool Assistance » , qui accompagne désormais les malades non seulement pour l’arrêt de l’alcool mais également pour le tabac, était également présente pour parler des corrélations entre alcool et tabac.

 

L’objectif de cette campagne nationale

Inciter les fumeurs à arrêter de fumer pendant au moins 30 jours à partir du 1er novembre.
La durée de 30 jours a été ciblée parce qu’elle multiplie par 5 les chances d’arrêter de fumer définitivement.

Au CHAL, plusieurs messages sont rappelés par la Charte « Hôpital sans tabac »

 

Pour le confort et la sécurité de tous :
– les seuls lieux «fumeur» sont les zones de parkings extérieurs et celles situées à 5 mètres au moins de l’enceinte des bâtiments
– il est strictement défendu de fumer dans les chambres et autres locaux du CHAL
– les mégots sont à jeter dans les cendriers

 

Pour chaque patient souhaitant arrêter de fumer :
– des substituts nicotiniques sont délivrés gratuitement durant le séjour au CHAL
– une équipe de professionnels est présente au CHAL pour aider à arrêter de fumer : ELSA (Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie)

 

Pour les professionnels, les élèves et les étudiants :
– la seule tenue pour fumer est la tenue civile
– l’hôpital et l’ensemble de ses professionnels ont un devoir d’exemplarité dans la prise en charge du tabac

 

 

 

 

 

Enfin, pour sensibiliser l’ensemble des fumeurs, un document décrit le coût de la cigarette sur une année de consommation (voir Annexes).