Nouveaux diplômés infirmiers (avec leur coiffe et leur toge) et les Nouveaux diplômés aides-soignants (avec leur écharpe bleue)

 

L’IFSI-IFAS du CHAL était heureux de remettre leur diplôme aux 79 nouveaux infirmiers et 67 nouveaux aides-soignants.

La cérémonie s’est déroulée en présence de :
– Isabelle RUIN, Directrice de l’Institut de Formation et toute son équipe
– Didier RENAUT, Directeur Général du CHAL
– Christian DUPESSEY, Vice-Président du Conseil de Surveillance du CHAL
– Guillaume MATHELIER et Marc MERY, membres du Conseil de Surveillance du CHAL

Excusés : Serge Savoini, Président du Conseil de Surveillance du CHAL et Martial SADDIER, Président du Comité Territorial des élus Locaux du GHT Léman Mont-Blanc, Conseiller Régional

 

« C’est un très beau diplôme, a rappelé Didier Renaut. Vous allez tenir un rôle essentiel pour assurer la prise en charge des patients et malades. Dans un contexte difficile, vous avez de réelles opportunités. C’est un métier riche, sous différentes formes, dans divers établissements », a-t-il poursuivi, tout en défendant le service public et le Chal. « On entre dans le milieu hospitalier par choix, par conviction, jamais par hasard. »
La directrice de l’IFSI-IFAS, Isabelle Ruin, en a profité pour remercier les partenaires et formateurs pour leur excellent travail :
– 79 étudiants infirmiers ont été diplômés, sur 84, soit un taux de réussite de 94%
– 67 élèves aides-soignants ont été diplômés, sur 70, soit un taux de réussite de 96%

 

Après la projection d’un clip de remerciements par la promotion infirmière et une danse de la victoire par la promotion aide-soignante, les deux promotions se sont prêtées au jeu de la traditionnelle photo de groupe avec la coiffe et la toge pour les uns et l’écharpe bleue pour les autres.

 

DE BELLES PERSPECTIVES D’INSERTION PROFESSIONNELLE POUR LES NOUVEAUX DIPLÔMÉS DE L’IFSI-IFAS DU CHAL

L’IFSI-IFAS du CHAL a participé mi-2018 à une enquête réalisée par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, en partenariat avec l’Agence Régionale de Santé (ARS) et la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS).
L’enquête portait sur les conditions d’insertion professionnelle des diplômés, 12 mois après leur sortie de formation. Sur les 155 nouveaux diplômés enquêtés, 84 ont répondu (49 nouveaux infirmiers et 35 nouveaux aides-soignants).
Les principaux résultats sont les suivants :
– Pour les nouveaux infirmiers, 92% ont trouvé un emploi, 2% suivent une formation supplémentaire et 6% sont en recherche d’emploi. Pour ceux qui ont trouvé un emploi, 69% ont été recrutés par un établissement hospitalier (public ou privé), 13% par un EHPAD, 2% par un Etablissements de garde d’enfant, 4% par d’autres types d’établissements (EFS, Laboratoire…) et 11% par des établissements dans d’autres activités.
– Pour les nouveaux aides-soignants, 94% ont trouvé un emploi, 3% suivent une formation supplémentaire et 3% sont en recherche d’emploi. Pour ceux qui ont été recrutés, 33% exercent en établissement hospitalier (public ou privé), 49% en EHPAD, 6% en établissements avec des publics handicapés et 12% dans d’autres activités.

 

L’UNIVERSITARISATION DE LA FORMATION EN SOINS INFIRMIERS

La loi «ORE» (Orientation et Réussite des Etudiants) du 8 mars 2018 a modifié les conditions d’accès aux études universitaires et intègre la formation infirmière à la plateforme d’accès aux études universitaires « Parcoursup ».

 

108 étudiants infirmiers ont fait leur rentrée en septembre 2019 à l’IFSI du CHAL :
– 79 étudiants issus de Parcoursup, plateforme réservée aux bacheliers ou néo-bacheliers
– 29 étudiants issus d’épreuves de sélection dans le cadre de la Formation Professionnelle Continue, épreuves réservées aux professionnels ayant au moins 3 années de cotisations à un régime de protection sociale en France

 

Une Convention de partenariat entre l’Université Grenoble Alpes et l’IFSI du CHAL a également été signée. Certains enseignements sont dispensés par des enseignants de l’Université, notamment par l’intermédiaire de cours à distance et de séminaires.

 

La reconnaissance de droits nouveaux pour les étudiants en soins infirmiers s’exprime par leur inscription à l’Université complétée par la Contribution à la Vie Etudiante et de Campus (CVEC). Une carte d’étudiant est délivrée par l’Université.

 

 

UN INSTITUT DE FORMATION DYNAMIQUE ET IMPLIQUE

Au cours de leurs années de formation à l’IFSI-IFAS du CHAL, les nouveaux diplômés infirmiers et aides-soignants bénéficient d’un environnement pédagogique innovant, dynamique et impliqué dans les problématiques de santé actuelles.

 

Un institut qui encourage les stages à l’étranger pour les étudiants en soins infirmiers
L’Institut du CHAL soutient les projets de stages infirmiers à l’étranger ou dans les Départements et Territoires d’Outre-Mer. Cette année, une soirée projection a été organisée sur le thème du «Prendre soin, ici et ailleurs». Les destinations des stages étaient Montréal (Québec), Dong Nai et Hanoï (Viet-Nam), Cotonou (Bénin) et Saint-Denis (Île de la Réunion).

 

Un institut qui promeut l’Ingénierie pédagogique et les Nouvelles Techniques d’Information et de Communication (NTIC)
En 2018, l’équipe pédagogique a accentué le développement de l’apprentissage à distance et l’intégration des TIC (Techniques d’Information et de Communication) au travers de plusieurs dispositifs. Une Unité d’enseignement en soins infirmiers a été conçue avec une démarche innovante autour de l’apprentissage collaboratif à distance. Le projet pédagogique, en créant un tel environnement, rend les étudiants plus autonomes et responsables de leur propre apprentissage. Ce dispositif de formation permet d’accroître les interactions entre formateurs et étudiants ainsi que celles entre les étudiants eux-mêmes via différents outils de formation. Les méthodes pédagogiques utilisent les TIC comme espace de travail d’une communauté d’apprenants support à l’activité de collaboration. Les forums de discussion utilisés sont un soutien de la dynamique de la communication de groupe à distance au travers de l’écrit. Ces forums permettent de communiquer, collaborer, partager, s’autoévaluer.

 

Un institut qui participe à de nombreuses actions de santé publique

L’Institut du CHAL s’inscrit pleinement dans la stratégie nationale de santé qui soutient une politique de prévention et de promotion de la santé. Les élèves et étudiants de l’Institut participent à des projets et actions dans le domaine de la santé publique telles que « Octobre Rose », « Mars Bleu », « Le mois sans tabac », campagne de vaccination…

 

– La campagne nationale du mois « sans tabac » : les élèves aides-soignants ont participé cette année à la campagne en collaboration avec l’Équipe de Liaison et de Soins en Addictologie (ELSA) du CHAL. Les élèves ont réalisé des posters en lien avec cette addiction, posters exposés à l’IFSI, parallèlement à la tenue d’un stand d’information destiné aux élèves et étudiants sur les risques du tabac et les moyens de sevrage disponibles. Les posters ont ensuite été exposés dans le hall d’entrée du CHAL pendant tout le mois de novembre.

 

– Démarches projets vers des publics cibles : les étudiants en soins infirmiers ont mené une démarche projet concernant une action de prévention réalisée auprès d’un public cible. En 2019, 15 établissements de l’enseignement général et professionnel et entreprises du territoire ont ainsi collaboré avec l’IFSI du CHAL. Les élèves et étudiants développent des compétences individuelles et collectives ainsi qu’une posture éducative.

L’IFSI-IFAS DU CHAL PROCHAINEMENT INSTALLÉ DANS UN BATIMENT FLAMBANT NEUF

 

Le nouvel IFSI du CHAL sera localisé au sein d’un Bâtiment neuf abritant également le Pôle de formations supérieures «Grand Forma» d’Annemasse Agglo. Le coût global de la construction se chiffre à un peu plus de 10 M€, réparti quasiment à 50/50 entre le CHAL et Annemasse-Agglo.
Ce nouveau Bâtiment offrira aux étudiants dès la rentrée 2022 des infrastructures modernes et encore plus opérationnelles pour la mise en œuvre de méthodes et pratiques pédagogiques innovantes telles que la simulation en santé.
Cette opération de reconstruction bénéficie du soutien important de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, du Département de Haute-Savoie, de l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes, de la Mairie d’Ambilly et du Pôle métroploitain.