C’est la 2ème année que le CHAL s’associe à l’événement. Le Dr Alexandra Bertolo, médecin ORL du CHAL, accompagnée d’une infirmière et d’un audioprothésiste, a accueilli 60 personnes pour un dépistage auditif : audiométrie tonale (en cabine) associée à un examen du conduit auditif et une audiométrie vocale en fonction du degré de surdité.
Sur ces 60 dépistages réalisés, 15 personnes présentaient une surdité et 8 nécessitaient un appareillage auditif.

L’équipe médicale ORL est composée de 5 médecins à temps plein : Dr Alexandra BERTOLO, Dr Eric BOYER, Dr Mounsef DELOUANE, Dr Anne Cécile DURPOIX, Dr Pietro GAROFALO.

L’équipe ORL propose une offre de soins diversifiée, avec des modalités de prise en charge adaptées à chaque pathologie et des parcours de soins organisés au Centre Hospitalier Alpes Léman (CHAL) et aux Hôpitaux du Léman (HDL) dans le cade du Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) : prise en charge multidisciplinaire ORL, thyroïdienne, maxillo-faciale, stomatologique, phoniatrique et plastique (au niveau facial).

 

Activités réalisées en partenariat CHAL et HDL :

– chirurgie carcinologique des voies aérodigestives supérieures
– chirurgie de la thyroïde et des parathyroïdes
– chirurgie otologique (tympanoplasties, otospongiose)
– chirurgie et l’endoscopie des glandes salivaires
– chirurgie du larynx (techniques sous microscopes, radio fréquence)
– chirurgie endonasale et sinusienne
– chirurgie des voies lacrymales
– chirurgie ORL pédiatrique
– chirurgie plastique et esthétique de la face et du cou
– traitement des ronchopathies chroniques (ronflement, apnées du sommeil, nez bouché)
– explorations fonctionnelles : vertiges, bilan de déglutition et phoniatrie

 

En 2018, l’équipe médicale a réalisé plus de 7 300 consultations ORL.

4 bonnes raisons pour faire un dépistage de son audition

– « Bien entendre, c’est bien comprendre ». Faciliter l’intelligibilité de la parole contribue à réduire la charge mentale et intellectuelle pour décoder les conversations.
– « Faire le point pour repérer ». Les mécanismes de compensation peuvent amener à « cacher à soi-même » une éventuelle perte auditive. Perte auditive ou manque d’attention ? Aussi, seul le test permet d’objectiver la situation.
– « Agir pour être bien avec les autres ». Que le dépistage révèle une bonne ouïe, un traumatisme sonore aigu ou une perte auditive à compenser, dans tous les cas, il est préférable d’agir pour rester en relation avec les autres.
– « Favoriser la bonne santé du cerveau ». Que ce soit pour préserver son capital auditif ou pour compenser la perte de l’audition, le test permet de mettre en place les bonnes pratiques pour favoriser une bonne stimulation du cerveau à tout âge.