Cette journée mondiale a lieu chaque année sous l’égide de l’OMS à la date symbolique du 24 mars qui marque le jour où en 1882 le Dr Robert KOCH a annoncé sa découverte de la bactérie à l’origine de la tuberculose.
Elle a pour but de sensibiliser à l’épidémie mondiale de tuberculose et aux efforts entrepris pour éliminer la maladie.
La tuberculose en France et dans notre région

> L’incidence de la TB en France a diminué de façon régulière jusqu’en 2006, puis s’est stabilisée autour de 7 nouveaux cas pour 100 000 habitants par an. Ceci est une incidence moyenne qui est faible, mais masque des incidences qui restent élevées dans certains groupes de population ou dans certaines zones géographiques (Guyane, Ile de France).

> En Rhône Alpes l’incidence se situe dans la moyenne nationale.
404 cas déclarés en 2011.

> En Haute Savoie une moyenne de 50 cas par an a été déclarée durant les 5 dernières années et sur le territoire du CLAT74 NORD * (qui représente la moitié du département) 25 cas ont été déclarés en 2013 (incidence 6,6/100 000).
Si le progrès social et l’efficacité des traitements ont permis une régression régulière de la TB, des inquiétudes demeurent et appellent à la vigilance, en particulier, comme dans le reste du monde, en ce qui concerne les TB multirésistantes.

Selon les recommandations nationales et les préconisations du Comité Régional Tuberculose, il faut mettre en place des modalités efficaces de dépistage autour des cas, une politique de dépistage ciblée auprès des personnes les plus exposées au risque de TB , il faut améliorer le traitement des Infections tuberculeuses latentes et renforcer la vaccination par le BCG chez les enfants à risque.

 

La tuberculose dans le monde
Les progrès ont été impressionnants ces dernières années : la mortalité par TB a diminué de 45% dans le monde depuis 1990 et l’incidence (le nombre de nouveaux cas) recule.

Cependant des défis importants persistent :

> 2 milliards de personnes, soit 1/3 de la population mondiale sont infectées par le bacille tuberculeux

> Près de 9 millions de nouveaux cas de tuberculose et près d’1,5 million de décès sont encore enregistrés chaque année.
Plus de 95% des décès surviennent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Les communautés pauvres et les groupes vulnérables sont les plus touchés mais une maladie qui se transmet par voie aérienne représente un risque pour tous.

> Sur les 9 millions de personnes qui chaque année contractent la tuberculose, 1/3 n’a pas accès aux systèmes de santé. La plupart vivent dans les communautés les plus pauvres et les plus vulnérables du monde, ou appartiennent aux populations marginalisées.

> Les progrès sont lents contre la tuberculose multirésistante (qui n’est plus sensible aux antibiotiques habituellement utilisés) : le diagnostic n’est pas posé dans 3 cas sur 4 et l’accès au traitement (traitement plus long, plus complexe, plus coûteux que la tuberculose sensible) reste très limité.

[/su_carousel]