Durant cette journée, le Dr Marine Lefrancq et son équipe du CeGIDD (Centre Gratuit d’Information, de Diagnostic et de Dépistage), assistés de membres de l’association AIDES ont pratiqué plus de 20 consultations gratuites et sans rendez-vous.
Même si l’arrivée en 2016 de la «Prep» (médicament antirétroviral à prendre au cours d’une période d’exposition à un risque de contamination) a permis une baisse de 15% des nouvelles découvertes VIH, il y a encore chaque année 6500 personnes qui découvrent leur séropositivité ; un chiffre malheureusement stable depuis plus de 10 ans.