L’alliance du CHAL avec son environnement est née dès le stade projet du CHAL, bien en amont de sa construction.

Le CHAL s’est engagé avec le SIPIBEL à traiter ses effluents de façon à ne pas polluer les eaux de l’Arve, en particulier avec les micropolluants que tous les établissements de soins produisent.

Le Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie a annoncé le 23 juillet, les 13 projets retenus dans le cadre de l’appel à projets « Innovation et changements de pratiques : micropolluants des eaux urbaines ».

Parmi ces 13 projets, Le CHAL, avec le SIPIBEL, a été retenu sur le thème : « Rejets hospitaliers ».

Le projet mobilise le Graie, le Syndicat de Bellecombe, le CHAL, les membres scientifiques fondateurs de SIPIBEL et deux équipes spécialisées en sciences humaines (EHESP et EVS-IMU). Il permettra de compléter le dispositif déjà en place sur le site, afin de répondre aux trois grands objectifs suivants :

Mieux connaître les sources de rejets et leurs processus de métabolisation et de dégradation dans les réseaux d’assainissement urbains et hospitaliers,

Caractériser les risques sanitaires et écologiques liés à ces effluents

Identifier les leviers d’actions, en impliquant toute la chaîne de responsabilité d’usage des médicaments, détergents et biocides.