Le Laboratoire du sommeil du CHAL

Sous la responsabilité du Dr Guillaume Galmace, il fait partie des 40 centres du sommeil en France. Créé en 1995, il est l’un des seuls centres rattachés à un hôpital public général.
Tous les 4 ans, il doit répondre aux exigences de la Société Française de Recherche et de Médecine du Sommeil (SFRMS). Il a été nouvellement certifié le 24 novembre 2017.

  
Dans le cadre de la 18ème journée du sommeil, le Dr Guillaume Galmace et son équipe du Laboratoire du sommeil proposait ce vendredi 16 mars un stand d’information dans le hall d’accueil du CHAL, complété par une conférence sur la lumière bleue.

Conférence qui a recueilli un franc succès au regard de la centaine de participants (professionnels du CHAL, infirmières scolaires, patients, public…).

Qu’est-ce que la lumière bleue ?

Elle est émise par le soleil et par les sources lumineuses artificielles : ampoules LED (Light Emitting Diode) et écrans (tablettes,ordinateurs…).
Son spectre électromagnétique va d’une longueur d’onde de 380 nanomètres (bleu-violet) à 500 nanomètres (bleu turquoise).

Les conséquences sur la santé ?

Elles sont de deux types :
  • Dégradation des cellules rétiniennes, risque de DMLA, cataracte, larmoiement : effet photo-chimique du aux ondes bleu-violet (415-455nm)
  • Insomnie, syndrome de retard de phase du sommeil : effet du aux ondes bleu-turquoise (480nm) qui entrainent un décalage ou une baisse de sécrétion de la mélatonine (hormone qui favorise le sommeil)
A noter :
  • Les enfants sont particulièrement sensibles à la lumière bleue car, avant 10 ans, le cristallin n’est pas complètement formé.
  • La lumière bleue a des conséquences positives le matin : effet antidepresseur

Comment se prémunir ?

une meilleure hygiène de vie :
  • maintenir une distance d’au moins 30cm d’un écran
  • limiter la fréquence et la durée d’exposition à la lumière bleue
  • éviter l’exposition le soir : arrêter l’usage de portables ou tablettes 2 heures avant d’aller se coucher
  • la lumière artificielle le soir est préjudiciable à un bon sommeil et nuit à l’humeur. Elle peut perturber l’horloge biologique de notre corps. Par conséquent, il est conseillé de dormir dans une chambre plongée dans l’obscurité (y compris sans lumière de veille des appareils électriques) et de ne pas utiliser des appareils électroniques avant d’aller dormir.
traitements :
  • mélatonine le soir (synchroniseur hormonal)
  • chronothérapie
  • luminothérapie
équipements :
  • verres correcteurs : il existe des verres qui filtrent soit la lumière bleu-violet (verres anti-reflets, verres jaunes) soit la lumière bleu turquoise (verres oranges), mais leur efficacité est moindre : 10 à 30% de lumière bleue filtrée
  • écrans d’ordinateurs : les écrans LCD classiques transmettent peu de lumière bleue en direct. Les écrans LCD éclairés par LED, un peu plus. Les écrans OLED ou AMOLED (nouvelle technologie permettant la réalisation d’écrans souples), encore davantage.
  • Pour l’intérieur, préférez la lumière blanche « chaude » (autour de 3000 kelvins), en particulier dans les endroits où vous vous détendez avant de vous coucher. Le LED blanc « froid » (plus de 4000 kelvins) produit plus de lumière bleue, qui peut perturber le sommeil et l’horloge biologique. La température de couleur figure sur l’emballage.