Ils sont calculés en fonction de la durée de votre séjour sur la base :

d’un tarif journalier de prestation.
Il varie selon la spécialité médicale et est fixé par l’Agence Régionale de Santé.
Il correspond aux coûts des soins, notamment les médicaments, le personnel, les examens,…

du forfait journalier.
Il correspond à votre participation aux dépenses d’hospitalisation, notamment l’hébergement, la restauration, l’entretien des chambres,… Ce forfait journalier est règlementairement fixé à 18€ par jour.

Aucun autre frais que ceux correspondant à des prestations de soins rendues ou, le cas échéant à des exigences particulières que vous auriez sollicitées ne peut vous être facturé. Le montant de ces exigences particulières, dont la liste est strictement définie par la réglementation et comprend notamment l’accès à une chambre particulière, doit vous être communiqué avant la réalisation de la prestation de soins.

Ce que vous aurez à payer :
La totalité (100%) de ces frais si...
La totalité (100%) de ces frais si vous n’êtes pas affilié à un régime de sécurité sociale ou à une assurance frontalière française.
20% du tarif de prestation (ticket modérateur) et la totalité du forfait journalier, si...
20% du tarif de prestation (ticket modérateur) et la totalité du forfait journalier, si vous êtes affilié à un régime de sécurité sociale et n’avez pas de mutuelle.
Vous serez exonéré du ticket modérateur dans les cas suivants :
– A partir du 31e jour d’hospitalisation (attention pour les 30 premiers jours vous avez 20% du tarif de prestation à payer),
– Pour toute intervention chirurgicale dont le tarif est égal ou supérieur à 120 euros – vous paierez néanmoins, sauf exception, un ticket modérateur forfaitaire de 18 €,
– En cas de longue maladie sous réserve de l’avis médical,
– Si vous êtes titulaires d’une pension d’invalidité ou de vieillesse,
– Si vous bénéficiez d’un diagnostic et d’un traitement de la stérilité,
– Mineurs victimes de sévices sexuels.
Aucun de ces frais dans les cas suivants :
En tant qu’assuré social, pour...
– Les séjour relatif à une grossesse à partir du 6e mois,
– Les séjours en maternité : jusqu’à 12 jours après l’accouchement et 21 jours en cas de césarienne),
– Les nouveau-nés au cours des 30 premiers jours suivant la naissance,
– Les accident de travail ou les maladie professionnelle (il est obligatoire de présenter l’imprimé),
– Les pensionnés de guerre.
Autres cas
– Votre mutuelle prend en charge les 20% du tarif de prestation, le forfait journalier et la participation “assuré” de 18€ pour les actes dont le coût est supérieur ou égal à 120€,
– Vous êtes bénéficiaire de la CMU de base et/ou de la CMU complémentaire,
– Vous êtes bénéficiaire de l’AME,
– Vous êtes bénéficiaire de l’Allocation d’Education Spéciale (AES).

– Supplément journalier chambre particulière : si vous avez une mutuelle ou une assurance santé complémentaire, le supplément chambre particulière (40€/jour) peut être remboursé en partie ou en totalité. Renseignez-vous auprès de ces organismes pour savoir si votre contrat le prévoit