Voir le reportage TV8 Mont-Blanc

Dans le cadre de la 19ème journée nationale du sommeil, Le laboratoire du sommeil du CHAL organisait une chambre des erreurs pour sensibiliser le public aux bonnes conditions d’endormissement.

Quelle couleur pour la chambre ? Quelle température ? Comment s’habiller pour dormir ? Faut-il avoir une vue sur l’heure ? Quel repas du soir ?…
Autant de questions suscitées par cette chambre des erreurs organisées par le Laboratoire du Sommeil du CHAL. Pour le Dr Guillaume Galmace, responsable du service, l’objectif était d’amener par cet outil ludique et grandeur nature, la discussion et l’échange avec le public. Il s’agit également de pointer les comportements dysfonctionnels par rapport au sommeil (regarder l’heure pendant la nuit, faire une activité sportive juste avant d’aller se coucher, regarder la télé ou la tablette au lit…) et les fausses croyances (penser que les 3 premières heures avant minuit sont décisives pour trouver le sommeil…).

 

Conférence sur le sommeil le lundi 25 mars à la MJC de Reignier

Beau succès (plus de 120 personnes présentes) pour la conférence animée par le Dr Guillaume Galmace sur le thème : « La lumière bleue et ses conséquences sur notre santé et notre sommeil ».

 

 

 

Le Laboratoire du sommeil du CHAL

Le Laboratoire du sommeil du CHAL fait partie des 40 centres du sommeil en France.

Créé en 1995, il est l’un des seuls centres rattachés à un hôpital public général.

Il propose plusieurs types d’examen :

– La polysomnographie : c’est un examen complet enregistrant le sommeil, la respiration, le cœur et les mouvements de jambes. Elle consiste en la pose de capteurs sur la tête, le thorax, l’abdomen et les jambes.
– Les tests itératifs de latence d’endormissement : cet examen évalue le degré de somnolence d’une personne et dépiste des pathologies du sommeil telles que la narcolepsie.
– Les tests de maintien d’éveil : cet examen mesure la possibilité de rester éveillé et contribue à vérifier la capacité à conduire un véhicule après traitement d’une pathologie du sommeil.

Tous les 4 ans, il doit répondre aux exigences de la Société Française de Recherche et de Médecine du Sommeil (SFRMS). Il a été dernièrement certifié le 24 novembre 2017.

 

Les chiffres d’activité

– 3000 consultations par an dédiées au sommeil
– 2000 polygraphies ventilatoires par an au CHAL, auxquelles s’ajoutent celles également réalisées aux Hôpitaux du Pays du Mont-Blanc
– 700 polysomnographies par an au CHAL, sans et avec vidéo infra-rouge, auxquelles s’ajoutent celles également réalisées aux Hôpitaux du Pays du Mont-Blanc)
– environ 1 polysomnographie des 24h tous les 2 mois
– plus de 50 tests itératifs de latence d’endormissement par an
– plus de 50 tests de maintien d’éveil par an

Sont aussi proposées :

– la nouvelle méthode d’analyse des troubles du sommeil : l’actimétrie
– la nouvelle prise en charge des troubles du sommeil en thérapie de groupe (1 séance hebdomadaire)