La traditionnelle cérémonie des voeux du CHAL s’est tenue le vendredi 17 janvier 2020.

A cette occasion, plusieurs personnalités se sont exprimées :
– Didier Renaut, Directeur Général du CHAL et de l’Hôpital Départemental Dufresne-Sommeiller, Président du Comité Stratégique du GHT Léman Mont-Blanc
– Serge Savoini, Maire de Contamine sur Arve et Président du Conseil de Surveillance du CHAL
– Christian Dupessey, Maire d’Annemasse, Président d’Annemasse Agglo et Vice-Président du Conseil de Surveillance du CHAL
– Dr Paul Vignoli, Président de la Commission Médicale d’Etablissement
– Martial Saddier, Député, Président du Comité Territorial des Elus Locaux du GHT Léman Mont-Blanc

Cette Cérémonie est l’occasion pour le CHAL de faire un focus sur la dynamique à l’œuvre, sur les projets qui ont animé 2019 et ceux qui vont mobiliser l’établissement en 2020, au service des patients du territoire.

Voir le diaporama

 

DYNAMIQUE 2019 ET PERSPECPECTIVES 2020

 

Une activité soutenue et une trajectoire financière maîtrisée

 

En 2019, comme les années précédentes, le CHAL a rempli ses missions de service public, a fait face aux pics d’activité, au bénéfice de l’ensemble des patients du territoire et des touristes. Les équipes du CHAL, qui rassemblent près de 2 000 professionnels, ont agi avec conviction, force et professionnalisme.

 

36 781 séjours en hospitalisation ont été réalisés (+5.4% / 2018 soutenu fortement par le développement des activités ambulatoires), 248 755 consultations externes (+3.7%), 60 635 passages aux urgences (+1.3%) et 2 158 nouveau-nés ont vu le jour à la Maternité du CHAL. Cela illustre la place qu’occupe le CHAL dans le dispositif d’offre de soins du territoire.

 

Les équipes du CHAL font preuve d’agilité, les organisations s’adaptent pour toujours mieux répondre aux besoins (et ils sont nombreux sur un territoire ou la dynamique démographique est exceptionnelle -la plus forte du Pays – et le vieillissement de la population un enjeu pour les établissements) ; l’action du CHAL se déroule en se coordonnant de plus en plus au sein du GHT et avec les partenaires de ville ; les moyens dont il dispose sont justement utilisés (c’est une grande responsabilité car les recettes sont issues des cotisations sociales).

 

Les équipes médicales s’étoffent (en intégrant de nouvelles compétences comme l’hématologie ou la dermatologie par ex) et les effectifs progressent, ce qui signe aussi la dynamique et l’attractivité du CHAL, attractivité que l’établissement renforcera encore en 2020 pour les docteurs et les professionnels paramédicaux (infirmière, aide-soignante…). Des propositions seront faites prochainement en ce sens, dans le prolongement des mesures Gouvernementales du Plan « Ma Santé 2022 » et du dispositif « Investir pour l’Hôpital » en réponse aux malaise et revendications exprimés par les hospitaliers. En effet, à l’heure de mouvements sociaux importants, tant au sein de l’Hôpital public que dans d’autres secteurs d’activité, les revendications et les inquiétudes que les hospitaliers expriment sont nombreuses, à la hauteur de l’engagement des professionnels et des défis que le système de santé français a à relever dans les prochaines années. Les mesures annoncées au niveau national sont loin d’être négligeables et marquent un point d’inflexion pour l’année 2020. Ces mesures ouvrent des perspectives positives qui vont se dérouler à partir de 2020. Parmi celles-ci, il y a notamment des mesures pour renforcer l’attractivité des métiers et la fidélisation des soignants avec certaines évolutions statutaires, ainsi que la valorisation de l’engagement dans la carrière hospitalière ou dans les projets de transformation. Le CHAL mettra en place ces mesures dès lors que les textes seront publiés.

 

D’autant que la situation financière reste saine. Le résultat budgétaire 2019 est positif, grâce aux efforts de tous. Il s’agit de préserver cette trajectoire en 2020 (et au-delà) pour continuer à investir, agir, soutenir les équipes et assurer le développement de façon autonome.

 

Une belle année en termes de travaux et d’équipements
Une dynamique qui se poursuit en 2020

 

Un nouveau Bâtiment, baptisé « Le Môle », a été livré et commence à être mis en service. Il sera inauguré le 2 avril en présence du Directeur Général de l’ARS. Les services de la Trésorerie du CHAL ont emménagé le 7 janvier et les premières consultations externes d’Ophtalmologie y sont réalisées depuis le 13 janvier. Cette opération libère des espaces au cœur du Bâtiment principal pour poursuivre le développement des activités de consultations ; les espaces concernés seront utilisés à partir de fin janvier pour les consultations de Chirurgie et d’Anesthésie.

 

Un nouveau Scanner est opérationnel depuis le 1er juillet dans le service d’Imagerie du CHAL, en remplacement de l’ancien équipement datant de 2012. Un 2nd Scanner (co-utilisé avec les radiologues libéraux) viendra compléter le dispositif en avril prochain.

 

La 1ère pierre de la reconstruction de l’EHPAD de Marnaz a été posée le 16 décembre 2019 sur le terrain mis gracieusement à disposition par la Ville ; l’opération de construction de la nouvelle Résidence se chiffre à un peu plus de 10 M€ et bénéficie du soutien financier du Département de Haute-Savoie à hauteur de 900 000 €. La livraison du Bâtiment est programmée d’ici fin 2021.

 

Les travaux de modernisation des locaux de l’EHPAD d’Ambilly se poursuivent à bon rythme, à la satisfaction des professionnels et résidents.

 

Les travaux de reconstruction de l’Institut de Formation en Soins Infirmiers et Aides-Soignants vont démarrer en 2020. Le choix du lauréat du concours de maîtrise d’œuvre intervenant dans les prochains jours. Il s’agit d’une opération menée en co-maîtrise d’ouvrage avec Annemasse Agglo qui verra au sein d’un même Bâtiment, avec des locaux mutualisés, les activités d’enseignement infirmier et aide-soignant mais aussi d’étudiants du Campus universitaire. Pour cette opération, le CHAL bénéficie aussi du soutien précieux de la Région Auvergne-Rhône-Alpes (subvention de 4 M€) et du Département (subvention de 800 000 €), le terrain ayant été mis à disposition gracieusement par la Ville d’Ambilly.

 

Des développements d’activités pour toujours mieux répondre aux besoins

 

La pérennisation de la filière Gériatrique aux Urgences avec en 2020 l’extension des périodes de fonctionnement : les personnes âgées sont prises en charge spécifiquement en journée par une équipe médicale et soignante dédiée ; les résultats sont probants en termes de qualité des prises en charge mais aussi des retours à domicile ou des durées de séjours en cas d’hospitalisation.

 

La reconduction et l’extension en novembre 2019 du dispositif du « Médecin répartiteur libéral » aux Urgences : il s’agit d’un dispositif innovant mis en place en lien avec l’association des médecins libéraux du secteur et soutenu financièrement par l’ARS ainsi que l’Union Régionale des Professionnels de Santé ; l’objectif est de contribuer à fluidifier avec l’appui de la médecine libérale les parcours des patients qui ne nécessitent pas une prise en charge autour du plateau technique du CHAL. Cette innovation pourra être prolongée dans le cadre de l’expérimentation du Forfait d’orientation des patients aux Urgences initiée par le Gouvernement en 2020.

 

La mise en place d’un nouveau dispositif hivernal pour mieux prendre en charge les afflux de patients pendant cette période, avec l’ouverture de 10 lits d’hospitalisation supplémentaires le 6 janvier. Au-delà de la période hivernale, ces lits supplémentaires seront conservés en extension des capacités du service de Médecine interne.

 

Le projet d’Adaptation du Plateau technique du CHAL (d’un montant de plus de 10 M€) est en cours d’instruction avec l’ARS ; il s’agit d’adapter aux évolutions d’activité les locaux du secteur naissance, du laboratoire, des urgences et du bloc opératoire avec notamment l’installation d’une salle Hybride réunissant les techniques d’imagerie de pointe et opératoires (équipement à vocation territoriale).

 

Les opérateurs de dialyse BBRAUN et AURAL avec l’équipe médicale de néphrologie prévoient une extension du Centre de Dialyse implanté au sein du Bâtiment principal du CHAL. Les travaux nécessitent au préalable le transfert mi-2020 d’une partie des bureaux de la Direction au dernier étage du nouveau Bâtiment « Le Môle ».

 

Au 1er semestre 2020, l’organisation du stationnement sera adaptée sur le site pour réserver des places aux usagers au plus près de l’accès du Bâtiment principal.

 

Construire, se développer, s’adapter pour des soins de qualité et d’excellence

 

La qualité des prestations offertes à la population, la qualité des organisations et des procédures seront garanties. Le CHAL a, et maintiendra, un haut niveau d’exigence, parce que cela est constitutif des missions de l’hôpital, des métiers hospitaliers.

 

Le CHAL prépare la prochaine visite de Certification de la Haute Autorité en Santé qui se déroulera mi-2021 et concernera en même temps les 7 établissements du GHT.

 

Dans la dynamique du CHAL, il est important de saluer aussi la qualité des projets associatifs qui permettent de proposer aux patients et aux usagers un large panel d’activités, avec le travail précieux des 36 associations partenaires du CHAL.

 

Un Projet des Usagers a été élaboré à l’automne 2019 sous l’égide des Représentants des Usagers du CHAL : il s’agit d’évaluer la qualité de l’accueil aux Urgences ; des propositions d’amélioration ont déjà été formulées et seront soutenues en 2020.

 

Un nouveau Projet d’établissement pour la période 2020-2024

 

Comme annoncé début 2019, ce Projet d’établissement se fonde sur 4 valeurs :

Hospitalité, Excellence, Attractivité, Partage

 

Un séminaire médical, des groupes de travail pluri-professionnels associant les organisations syndicales se sont réunis et ont proposés les orientations stratégiques de l’établissement pour les 5 prochaines années, en cohérence avec le Projet Médical Partagé du GHT et en soutien de la dynamique du Groupe public dont le CHAL est l’établissement support.

 

Avec à son cœur le Projet médical et le Projet de soins, mais aussi le Projet social, le Projet d’établissement du CHAL sera présenté aux instances d’ici fin février.

 

 

LE GROUPE HOSPITALIER DE TERRITOIRE (GHT) LEMAN MONT-BLANC

 

Le GHT Léman Mont-Blanc réunit 7 établissements : l’Hôpital départemental de Reignier, l’Hôpital Andrevetan, l’Hôpital départemental Dufresne Sommeiller, l’Etablissement Public de Santé Mentale de la Roche sur Foron, les Hôpitaux du Pays du Mont-Blanc, les Hôpitaux du Léman et le CHAL qui en est l’établissement support.

 

Le Groupe public Léman Mont-Blanc est riche de plus de 5 000 professionnels dont 500 médecins, bénéficie de 2 700 lits et places d’hospitalisation, accueille chaque année plus de 100 000 patients en hospitalisation, 150 000 urgences et a un budget consolidé de près de 500 M€.

 

6 filières de soins sont identifiées prioritaires : Urgences, Oncologie, Chirurgie, Maternité, Soins de suite-Dépendance, Santé mentale.

 

En 2019, la stratégie de Groupe public s’est affirmée au travers de plusieurs actions concrètes :

– la constitution début 2019 de la Fédération Médicale Inter-Hospitalière « Urgences Léman Mont-Blanc » afin de renforcer la coordination et l’entre-aide au niveau des services des urgences des 3 établissements MCO membres du GHT

 

– la création au 1er trimestre 2019 du Groupement de Coopération Sanitaire « Pôle de Cancérologie Léman Mont-Blanc » associant également la Fondation des Villages Sanitaires de Haute Altitude (VSHA), avec l’objectif de mieux fédérer les forces au bénéficie direct des patients du territoire

 

– la mise en place, sous l’impulsion du Maire de Cluses et avec le soutien de la Région, du Département et de l’ARS, du « Médipôle de Cluses, Centre de Consultations médicales » qui a ouvert le 2 septembre 2019. Il s’agit d’une action menée en complémentarité avec les Hôpitaux du Pays du Mont-Blanc (HPMB). Les consultations sont réalisées par des praticiens des HPMB et du CHAL, en proximité de médecins libéraux. La réussite de ce modèle permet d’envisager le même dispositif à Annemasse avec le transfert programmé du Centre de Consultations du CHAL actuellement localisé à Ambilly

 

– la mise en place d’astreintes territoriales pour certaines spécialités chirurgicales, l’entre-aide pour faire face à des difficultés financières et soutenir des investissements indispensables, l’action portée collectivement pour des recrutements médicaux prioritaires avec le recrutement d’une « Chasseuse de têtes médicales »…

 

Le renforcement des coopérations équilibrées sera poursuivi résolument, avec bienveillance.

2019 a aussi été l’année de la mise en place le 1er juin de la Direction commune entre le CHAL et l’Hôpital Départemental Dufresne Sommeiller (HDDS). C’est dans cette dynamique que l’ARS vient d’autoriser la création d’une unité de 10 lits d’hospitalisation de soins palliatifs localisée à l’HDDS en articulation avec le CHAL, et qui a été mise en service début décembre. En 2020 une Pharmacie unique sera mise en place entre les 2 établissements.

 

Le CHAL assure également depuis début 2019 l’intérim de la Direction de l’Hôpital de Reignier, dont les travaux de reconstruction vont démarrer en février 2020.

 

La Cérémonie des voeux est aussi le moment propice à célébrer les médaillés et les retraités de l’année écoulée.

 

Les médaillés d’Argent (20 ans) : Annick AUTRET, Philippe BERGER, Nicole BULLAT, Carole CUNHA, Rachel LUTZ-GUICHE, Marie Cécile PACE, Nathalie PLANTAZ, Brigitte QUEHEN, Catherine SEGAY, Annick SEGERS,

Les médaillés de Vermeil (30 ans) : Anita BOZON, Maryse JACQUIER

Les médaillés d’Or (35 ans) : Maryse ELPHEGE, Marianne HIVONNAIT, Jérôme PELISSE

Les retraités : Nicole BULLAT, Yvonne CHENEVAL, Patricia COLLOUD, Mauricette DEBIOLLES, Joël DUPERRIER, Béatrice ESTEVES PIRES, Patricia FIGHIERA, Françoise FOREST, Dr Martine GIRAUD, Armelle LANDEAU, Régine LECOMTE, Dominique LESPOUR, Françoise LONGUET, Marie-France MEYNET, Dr Kiriacos PANAYI, Yamina PAOLINI, Bernadette RICHARD